En quoi la Sophrologie pourrait-elle aider les/vos adolescents ?

Nous y sommes tous passés ... mais nous souvenons-nous de la difficulté d'être un adolescent dans un monde qui nous dépasse ?  

L'adolescence est une période de transition, pleine de changements, parfois souhaités mais le plus souvent subis.  Le corps change, nous échappe.  Nous aimerions être adulte déjà, mais parfois nous aimons encore nous réfugier dans une certaine insouciance.  Les contraintes sont multiples, l'école, la réussite, les parents, le sport, la mode, l'avenir, les amis, les amours ... les pressions nombreuses, les injonctions parfois contradictoires.

Nous perdons nos repères, nous devons nous en réinventer de nouveaux chaque jour.  Les amis vont et viennent, les liens se font et se défont.  Dans les nombreux challenges qui pavent notre quotidien, nous perdons parfois confiance en nous, en nos capacités.  Le stress nous submerge, nous empêchant de nous déployer sereinement.  L'avenir se dessine ... ou pas ... qui sommes-nous ?  Que voulons-nous faire de notre vie ?  Serons-nous à la hauteur ? 

Nous quittons l'insouciance et devons prendre de plus en plus de responsabilités. Responsables de notre parcours scolaire, responsable de notre orientation, responsable de nos choix, de nos amis.  Cela va vite, tellement vite.  

Il y a de multiples raisons pour laquelle un adolescent pourrait avoir envie de consulter un sophrologue : 

  • Évacuer le stress à l’école

  • Gérer les angoisses

  • Acceuillir les émotions

  • Préparer une interrogation / un examen

  • Améliorer la confiance en soi, devenir moins timide

  • Faire face au changement (transformation)

  • Mieux dormir

  • Canaliser la concentration

  • Difficultés relationnelles

  • Hyperactivité

J'ai à coeur de proposer une approche personnalisée à chacun d'eux, en partant de leurs problématiques.  Bien sûr, il s'agit avant tout de créer un espace de confiance et de dialogue où l'adolescent pourra se déposer.  Il est important que la motivation vienne de leur part et que la pratique de la sophrologie ne soit pas imposée par les parents.  La sophrologie ne fonctionnera pour eux que s'ils s'approprient l'outil dans leur vie quotidienne.  Alors si cela ne leur parle pas ... ils n'en feront rien du tout et autant chercher une autre technique qui leur conviendra mieux.

Une première séance lui permettra d'expliquer la/les raison(s) principale(s) de sa démarche.  Les parents peuvent - s'ils le désirent - venir au début de cette première séance. Ensuite, je propose à l'adolescent uniquement une première séance découverte.  Cela lui permettra de savoir si la technique lui convient, s'il a envie de s'y investir.

Il n'y a pas de durée prédéfinie pour un parcours sophrologie, mais il faut compter au moins 3 ou 4 séances pour que le changement commence à prendre corps dans son quotidien.  Certains outils "quick win" permettent assez vite d'améliorer le quotidien. D'autres nécessiterons de s'inscrire dans le corps / la tête, grâce à la répétition et l'entraînement. Finalement, le cerveau est un muscle qui se travaille, comme les autres ! Donnons donc nous une chance en s'accordant un peu de temps et de pratique, aussi entre les séances.  A partir de là, c'est l'adolescent qui décide de la suite à donner ... il possède assez d'outils pour l'instant, on fait une pause, on se revoit de temps en temps, on se revoit régulièrement ?

Bienvenue aux adolescents donc !